[Vidéo] Les geysers de Titire

Entre les régions de Moquegua et Puno, le site de Puente Bello est repérable par des vapeurs surgissant de la roche. Ce site permet d'observer des geysers persistants, des mares de boue bouillonnantes, ... Il est même possible d'observer des viscaches, un gros rongeur d'Amérique Latine... à condition d'être discret!

Les geysers sont relativement rares car ils dépendent de conditions climatiques et géologiques que l'on ne retrouve qu'en peu d'endroits sur terre :

 
  • au parc national de Yellowstone aux États-Unis (qui concentre les deux tiers des geysers existant dans le monde)
  • en Alaska, aux États-UnisLes geysers sont relativement rares
  • en Islande
  • dans la péninsule du Kamtchatka en Russie
  • en Nouvelle-Zélande
  • dans le cratère du volcan Dallol en Éthiopie
  • au Kenya, dans le lac Bogoria
  • au fond du cratère du volcan Mahawu, sur l'île de Célèbes, en Indonésie
  • aux Açores (Portugal) et à Lanzarote (Iles Canaries, Espagne)
  • au JaponGeysers de Titire
  • en Thaïlande, à San Kamphaeng
  • et, évidemment, en Amérique Latine :

Autant dire, si vous venez en Amérique Latine, il serait dommage de ne pas en voir.

Dans le cas de Titire, l'eau jaillit en permanence, c'est ce qu'on appelle des geysers à jaillissement perpétuel mais ce ne sont pas réellement des geysers car leur rythme est trop régulier. En effet, par définition, un geyser est une source d'eau chaude qui jaillit par intermittence en projetant à haute température et à haute pression de l'eau et de la vapeur.