11 choses à savoir avant de visiter le Pérou

Avion coucher de soleil

Pour accompagner tous les intéressés qui souhaitent découvrir le Pérou, j’ai mis à votre disposition un guide touristique complet et gratuit. Toutefois, avant de préparer votre voyage pour le pays des lamas ou l’un de ses voisins, il y a de nombreuses choses que vous devez savoir afin de comprendre les locaux et de ne pas passer à côté de lieux importants.

1 - Lima vaut le détour

Centre de LimaAlors que la plupart des voyageurs internationaux atterrissent dans la capital actuel du Pérou, beaucoup prennent immédiatement un autre vol jusqu’à l'ancienne capitale du pays, Cusco, afin de se rendre le plus rapidement possible au Machu Picchu.

C'est une erreur.

Il faut savoir prendre son temps et partir à la découverte de Lima. La capitale du Pérou est la plus grande ville du pays et de loin. Près d'un tiers des quelque 30 millions d'habitants du Pérou y vit. Certes Lima est très disparate, certains quartiers ressemblent même à des bidons-villes mais Lima regroupe des merveilles. En effet, Lima propose des restaurants variés et délicieux, la ville est vivante et les liméniens risquent de vous surprendre, la ville est composée de beaux quartiers comme Miraflores ainsi que d'excellents musées et sites archéologiques.

2 - Vous allez adorer le Ceviche

CevicheDu poisson frais et cru mariné dans du jus d'agrumes (la lima) et épicé avec du piment (el aji) n’est autre que le célèbre Ceviche. Ce plat est l’un des plus populaires du Pérou, et tout visiteur doit le gouter.

A Lima, il est possible de déguster le Ceviche dans de nombreux restaurants. Les restaurants préparant le Ceviche sont très présents le long de la côte pacifique et sa préparation différe un peu à travers le pays.

Lors de ma première semaine à Lima, j’ai tout testé et malheureusement, je suis tombé malade… Comme j’avais gouté le Ceviche la veille, j’ai pensé qu’il était le responsable de mes légers problèmes de santé mais après plusieurs mois, j’ai tenté à nouveau ce célèbre plat et j’ai appris doucement à l’adorer.

3 - Il n’y a pas que les Incas

Artefact MocheLa plupart des touristes viennent au Pérou pour voir Cusco et le Machu Picchu, bref quelques ruines incas ainsi que quelques églises catholiques. De leur visite, ils en concluent donc "Il y avait les Incas, puis les Espagnols sont venus, ce qui nous amène là où nous sommes maintenant."

En fait, les incas sont les héritiers de nombreuses autres civilisations. L'empire inca n'a émergé que très tard, à partir des années 1200 après JC. Il est devenu un empire dans les années 1400, et son dernier empereur est mort en 1533, mettant fin officiellement à la période de construction des bâtiments et des routes qui attirent les visiteurs à ce jour. La civilisation de Caral ou Caral-Supe ou encore de Norte Chico est une civilisation précolombienne contemporaine de la construction des pyramides, c'est-à-dire des milliers d’années avant JC. Cette civilisation fut suivie par d'autres cultures importantes, telles que les cultures Paracas, Moche, Nazca, …

L'époque inca fut-elle une période importante de l'histoire du Pérou? Incontestablement.
Mais les musées péruviens offrent des artefacts tellement anciens provenant de cultures si mystérieuses, qu’en se concentrant exclusivement sur Atahualpa et ses prédécesseurs vous risquez de passer à côté de découvertes précieuses.

4 - L’alcool national est le Pisco

L’alcool national péruvien est le Pisco, une eau de vie à base de raisins. Il est également adoré au Chili, ce qui a entrainé une rivalité entre les deux pays afin de déterminer quelle est la nation qui l’a vu naitre.

Il existe de nombreuses marques à des prix variables, le pisco est habituellement consommé sous forme de cocktail. Le plus célèbre est le pisco sour. Il est composé de jus de citron, de sirop de canne, de blanc d'oeuf, de glace pilé et d'Amargo de Angostura (une liqueur). Il existe de nombreuses variations.

Si vous appréciez particulièrement la bière, vous avez de la chance, les bières locales sont bonnes, la célèbre Cusqueña est particulièrement rafraîchissante.

5 - L'argent liquide est roi

En Europe ou en Amérique du Nord, la MasterCard, la Visa et l’American Express sont très utilisés pour réaliser ses achats. Au Pérou, non. Parfois, des magasins affichent les logos des différentes cartes de paiements mais refusent son utilisation...

En général, les Péruviens aiment leurs monnaies (le nuevo sol) pour de petits paiements. Il est préférable de posséder des petites coupures (10, 20, 50 soles) sinon il n’est pas garanti que les commerçants puissent faire le changement.

Malgré tout, les Péruviens se méfient de leur monnaie et ont plutôt tendance à utiliser des dollars américains pour payer de grandes sommes ou pour épargner. Certains magasins n’acceptent pas les dollars américains pour des petits achats, mais tous les guichets automatiques en proposent.

6 – Quelques précautions sont à prendre pour éviter le mal des montagnes

SorocheLe Pérou est un pays montagneux, et de nombreuses attractions tels que Cusco, le Machu Picchu ou encore le lac Titicaca se situent à de hautes altitudes. Le soroche ou le mal aigu des montagnes est un ensemble de symptômes dû au manque d'oxygène. Chaque individu réagit différemment, généralement il se caractérise par des maux de tête, l'accélération du rythme cardiaque, des saignements de nez, des pertes d'appétit, ...

Comment se préparer?
La méthode la plus simple est de boire beaucoup d'eau, de se reposer et bien sûr de consommer les fameuses feuilles de coca, que vous pouvez mâcher ou boire sous forme de thé (mate de coca).

7 - Les toilettes possèdent quelques règles

En Amérique Latine, il y a quelques règles à connaitre en entrant dans les toilettes.

Premièrement, attendez-vous à voir des poubelles à côté des toilettes. En effet, il ne faut pas jeter le papier toilette directement dans la cuvette mais dans la poubelle à côté. Certaines salles de bains publiques indiquent clairement cette règle. Des écriteaux vous rappelleront que les canalisations sont trop petites et qu’il est interdit de jeter quoi que ce soit dans la cuvette.
Il est parfois possible que la chasse d’eau ne fonctionne pas, soit parce qu’elle est cassée, soit parce que la cuve n’est simplement pas reliée au circuit d’eau. C’est principalement le cas lorsque vous êtes dans un endroit isolé, loin d’une grande ville, vous aurez alors à votre disposition un grand récipient d’eau grâce auquel vous remplirez un seau que vous jetterez dans la cuvette.

Ensuite, vous devez toujours avoir un peu de papier sur vous car il n’y en a presque jamais dans les toilettes publiques. Fréquemment, lorsque vous payez pour entrer dans l’une d’elles, le responsable vous donnera quelques feuilles de papier. Les toilettes publiques sont annoncées par des écriteaux « BAÑO ».
L’état de propreté dépend de la bonne volonté du propriétaire et des usagers…

8 - Ne pas hésiter à négocier les prix

Dans les villes touristiques, les agences de voyages sont très nombreuses et toutes proposent des circuits et des formules similaires. Il est donc conseillé d’en visiter plusieurs avant de choisir et de faire jouer la concurrence. En général, la qualité des prestations ne varie pas énormément d’une agence à l’autre et dépend surtout du véhicule et du guide. Il est possible de se renseigner sur le type de véhicule et il faut laisser faire la chance pour le guide. 
Au Pérou, les guides sont bien formés et les tours guidés sont souvent intéressants. En Bolivie et au Chili, certains guides ne servent en réalité que de chauffeurs. Mais dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à poser des questions car même les chauffeurs en connaissent plus sur leur pays que n’importe qui…

9 - L’eau du robinet est rarement potable en Amérique latine

Bouteilles d'eau San Luis, Cielo et San MateoAttention, l’eau du robinet n’est généralement pas potable.
Dans la plupart des villes et des villages, des bouteilles d’eau sont en vente un peu partout à des prix assez bas. Vous pouvez les acheter dans les petites boutiques (bodega en espagnol) ou directement auprès des marchands ambulants.
Si on vous propose de l'eau du robinet, vérifiez bien qu'elle a été boullie.

10 - Le soleil brûle

Bien que beaucoup le soulignent, il est nécessaire de rappeler d’avoir toujours avec soi de la crème solaire, et de porter constamment un chapeau et des lunettes de soleil pendant les visites en plein air. Ce n’est pas parce que nous sommes à 3800 mètres d’altitude (à Puno, par exemple) et que les températures sont fraiches que le soleil ne va pas nous brûler. A ces altitudes, le soleil est un réel danger ! De nombreux péruviens et boliviens se tartinent de crème solaire pour se protéger alors qu’ils ont pourtant la peau plus bronzée que la plupart d'entre nous. De même, pour les séjours dans l’altiplano, il n’est pas superflu d’avoir un bon stick à lèvre. L’air est sec et peut littéralement vous détruire pour les lèvres.

11- Vous allez sans doute passer beaucoup de temps dans le bus

Quelques petits rappels aussi pour les voyages en bus. C’est le moyen de transport le plus développé et il est possible de faire des trajets de plus de 20 heures par ce biais. La qualité des prestations diffère selon les compagnies, vous passerez un voyage confortable auprès des compagnies comme Cruz del Sur, Oltursa, Civa, ...

En savoir plus

 

Vous êtes déjà allé au Pérou? Quels autres conseils donneriez-vous au futurs touristes?