Ma première semaine : Lima et Juliaca

Sujet: Expériences

Jour du départ pour le Pérou: Jeudi 11 Octobre 2012
Jour de retour: Non prévu

Le voyage en avion s'est bien passé. Cependant, comme j'ai la phobie de l'avion, j'étais un peu stressé avant de le prendre car c'est un trajet de plus de 12h sans escale. J'étais plutôt bien pendant tout le trajet et j'ai même réussi à regarder 3 films dont 1 en espagnol (mais je n'ai pas compris grand chose...).

Carte du Pérou

Arrivé à Lima (avec 1h de retard, je n'ai pas compris pourquoi), j'ai retrouvé assez facilement mon amie péruvienne qui va m'héberger. Nous avons ensuite traversé la ville en voiture et j'ai pu constater que ce qu'on m'avait raconté concernant la conduite des péruviens était exacte. C'est très "offensif", c'est celui qui a le moins peur qui passe! Arrivé dans le quartier de San Luis, j'ai rencontré le reste de la famille, ils sont tous vraiment super gentils, simples, curieux, discutent facilement et prennent le temps qu'il faut pour que je les comprenne (tous disent que je parle bien et qu'ils me comprennent :) C'est rassurant!), ... Je me suis tout de suite senti comme un membre de la famille et tous essaient de me faire découvrir plein de choses.
Pendant mes premiers jours à Lima, j'ai surtout découvert la nourriture, et franchement, c'est très bon et varié! J'ai testé: pastels de papa (qui ressemble un peu à notre gratin dauphinois), l'inca kola (le soda national), le pisco (l'alcool national, qui, mélangé avec du Sprite, m'a permis de bien dormir), le KFC (qui n'a absolument rien à voir avec le KFC français), la chicha morada (une boisson assez surprenante à base de maïs violet), le lomo saltado, ... Nous sommes aussi allé à Miraflores, le quartier riche de Lima, pour voir l'océan Pacifique et pour manger des anticuchos (des brochettes de coeur de boeuf), du choclo et le fameux Cheviche (préparé à base de poisson cru mariné dans du jus de citron).
Les péruviens sont très fiers de leur cuisine et mon avis est important, je dois toujours dire si c'est "rico" et franchement, c'est toujours très très bon! Excepté le Aji , un piment très présent dans la cuisine péruvienne.

Le lundi 15 octobre, c'est le départ pour Juliaca, une ville qui n'est absolument pas touristique, près du lac Titicaca, à 3 824 m d'altitude. Dès que je suis sorti de l'avion, je me suis rapidement senti affaibli à cause du manque d'oxygène et l'air y est très sec. Au bout de quelques heures, j'ai senti mon coeur battre fort comme si je courrais un marathon (alors que j'étais allongé...) mais pas de mal de tête (alors que c'est l'un des principaux symptômes normalement). Mon amie et sa famille ont souhaité absolument que j'aille à l’hôpital pour prendre de l'oxygène, ils s'inquiétaient un peu. Cependant, le lendemain, le coeur s'était calmé mais je commençais à avoir mal au ventre et à la tête, nous sommes donc allés au médecin... Je faisais une intoxication alimentaire qui m'a cassé pendant au moins 4 jours. Impossible de manger, je me sentais très affaibli. Peut-être le Cheviche? Il faut dire qu'en quelques jours, je n'ai pas été très prudent et j'ai goûté de tout...

Juliaca est assez spéciale et très dépaysante. Les gens me regardent beaucoup, un peu comme un extra-terrestre car il y a très peu d'européens ici et je suis très grands pour eux (1,87 m) mais tous sont très gentils et je me sens bien. La ville est assez petite, les routes (quand elles existent) sont mauvaises, la circulation est très désordonnée et la plupart des bâtiments ne semblent pas fini.