Ma première mésaventure

Sujet: Expériences

La procession de Lampa

A Lampa, des célébrations en l'honneur de la Vierge de l'Immaculée Conception, patronne des lampeños, ont lieu chaque année. Une série d'activités est préparée pour cet événement. Les différents activités folkloriques de Lampa sont, de nos jours, des messes, des concours de danses et une procession.

La procession se déroule chaque 8 Décembre. La statue de la Vierge de l'Immaculée Conception est alors transportée hors de l'église et un cortège de fidèles et de musiciens la suit dans les petites rues étroites de la ville.

La mésaventure

Tout se passait très bien jusqu'au moment où je me suis fait (bêtement) voler ma caméra avec une technique qu'on m'avait auparavant décrite...

Durant la procession, je prenais des photos avec mon appareil photo bridge (Olympus SP-570UZ)  et j'avais mis mon autre appareil photo compact (Sony DSC-WX30) dans ma poche. Comme il y avait du monde, je portais mon sac à dos devant moi, sur le ventre. Puis, un moment, j'ai reçu de l'eau dans le cou. A peine le temps de comprendre ce qui venait de se passer qu'un vieil homme, bien habillé, me tire par l'épaule pour me montrer une direction en me disant quelque chose comme "Ça vient de là!". Moi, un peu perdu, je regarde la direction en pensant qu'il m'aidait. Mais pendant ce temps, un autre homme, le complice, placé dans mon dos, m'a pris ma caméra compact et a même réussi à ouvrir en partie mon sac à dos. Ma copine m'a alors tiré par le bras en me disant que je me faisais voler. Une femme m'a également parlé pour m'expliquer ce qui s'était passé mais je n'ai pas bien compris (Apparemment, elle me disait qu'ils avaient changé de manteaux et étaient parti en courant).
Il m'a fallu de longues secondes pour comprendre que je n'avais plus mon appareil photo compact et  que le vieil homme n'avait pas essayé de m'aider mais était en fait l'un des voleurs. Et, bien sûr,  ils étaient déjà loin et je me sentais mal de ne pas avoir pu réagir.
Un peu la honte...

Avant de venir vivre au Pérou, j'avais lu beaucoup d'avertissements et de récits de vols, mais la plupart étaient alarmistes et exagérés. Les péruviens sont, en grande majorité, très gentils, ils communiquent facilement, sont curieux et veulent en savoir plus sur la France. Mais il faut toujours garder en tête que, comme partout, il y a toujours des profiteurs et des voleurs. Il ne faut pas avoir d'excès de confiance. Tout le monde peut sembler très gentils mais il faut rester vigilant et ne pas prendre des risques que nous n'aurions pas pris dans notre propre pays, alors que nous sommes dans un pays dont nous connaissons très peu de choses.
Ainsi, la perte de mon appareil photo est l'une des raisons pour lesquelles je n'ai pas fait de nouveaux articles car j'y avais stocké les photos que je souhaitais utiliser pour le blog.