Un mariage à la péruvienne

Mariage à la péruvienne

Dimanche dernier, j’ai assisté à un mariage dans la région de Puno. Je ne connaissais ni le marié ni la mariée, mais ici on invite les connaissances et leurs familles proches.

C’était pour moi l’occasion de découvrir comment se passe un mariage traditionnel au Pérou. Evidemment, les rites et coutumes différents selon les régions et, comme partout, chaque mariage est différent.

Ce qu’il faut savoir des mariages dans la région de Puno

Beaucoup de couples souhaitent se marier durant le mois d’août, cela doit apporter bonheur et prospérité économique selon les croyances populaires. Bien qu’il ne soit pas toujours possible de s’unir durant le mois d’août, tous choisissent la période hivernale afin d’éviter la saison des pluies. En hiver, dans les Andes, les journées sont spécialement… ensoleillées.

Les locaux sont réservés un an à l’avance par les tourtereaux. La location coute parfois plus de 5000 soles (plus de 1300€). Ceux qui ne peuvent pas s’offrir ce luxe ferment tout simplement les rues en face de leurs maisons…

Une grande partie des contractants au mariage ne sont plus jeunes. C’est une façon de formaliser de nombreuses années de vie commune.

Revenons à notre mariage

Après s’être dit  à la mairie, les jeunes époux se sont rendus à l’église. Jusque-là, rien de spécial. La cérémonie religieuse tient une place très importante. Elle s’est déroulée dans la petite ville de Lampa (Lire l'article) qui attire les touristes pour sa très jolie église.

Eglise de LampaEglise de Lampa Eglise de LampaEglise de Lampa  

Hérité de la conquête espagnole, le catholicisme est la principale religion au Pérou. Partout dans le monde, dans la foi chrétienne, l'homme et la femme échangent leur consentement lors d'un mariage à l'église pour ne former plus qu'un, jusqu'à ce que la mort les sépare. Il n’y avait donc pas de raisons pour que cela se passe différemment au Pérou, cependant j’ai été surpris par plusieurs rites.

L’arrivée à l’église des futurs mariés

La mariée et son pèreAprès que les invités se soient installés, le futur marié, ses parents et ses padrinos sont entrés. Par la suite, la future mariée a fait son entrée au bras de son père, elle était suivie de sa mère et ses padrinos.

Qui sont donc ces « padrinos » ?
On pourrait traduire « padrinos » par « parrains ».
C’est d’abord un honneur d’être choisis mais c’est aussi une aide « précieuse » pour les futurs mariés.
En effet, il existe deux types  de padrinos :

  • Les « padrinos mayores » qui vont aider économiquement à la préparation de la fête. Ils doivent être mariés religieusement.
  • Et les « padrinos de aros » qui vont acheter les anneaux.

Les propriétaires de mine d’or et les riches commerçants sont très sollicités pour devenir « padrinos ». Afin qu’ils acceptent, les futurs mariés et leurs familles leur offrent de nombreux cadeaux (généralement de la nourriture et de l’alcool).

La cérémonie religieuse

Durant la cérémonie, plusieurs rites m’ont surpris :

  • El lazo (le lien)
    Rapidement, le couple s’est présenté en face du prêtre. Deux padrinos (un homme et une femme) les ont alors liés en leur plaçant le lazo de boda (ressemblant à un grand chapelet) sur les épaules. La tradition de lier les fiancés est très ancienne, elle symbolise l'union du couple et l'amour pour toute la vie.
    Le prêtre plaça ensuite un voile sur leurs têtes et leur donna une bougie.
    Presque jusqu’à la fin de la messe, le couple restera lié ainsi.
  • Las arras de boda
    Les arras sont treize petites pièces de monnaie en or, en argent ou en platine que le prêtre bénit la veille du mariage. Durant la cérémonie, le prêtre les laisse tomber dans les mains du fiancé puis celui-ci les laisse tomber dans les mains de sa future femme.
    Le symbole de ce rite est relative au fait de toujours partager les biens matériels et aussi que ceux-ci ne manqueront jamais dans le foyer.

Bien que nous avions acheté des confettis blanc avant d’entrer dans l’église, il nous a été distribué des petits sachets contenant des pétales de fleur jaunes, du riz et des lentilles afin de les lancer sur les jeunes mariés à la sortie de l'église. Le riz symboliserait la prospérité, l’abondance et la fertilité pour les nouveaux mariés. Les lentilles quant à elles apportent la chance. Les confettis et pétales apportent surtout un effet visuel mais ont aussi la réputation d'éloigner les "mauvais esprits".

Il est ensuite coutumes que les mariés se rendre au centre de la place principale pour danser accompagnés d’un groupe de musiciens (ce peut être les fameux mariachis).

El lazo de bodaEl lazo de boda VoileVoile BougiesBougies
Pétales de fleur jaunes, riz et lentillesPétales de fleur jaunes, riz et lentilles Sortie de l'égliseSortie de l'église
Sortie de l'égliseSortie de l'église Sortie de l'égliseSortie de l'église  

La fête

Tous les invités se sont alors rendus à un local à Juliaca pour danser et manger. J’ai bien mis « danser » en premier car c’est de loin l’activité principale. Durant plusieurs heures, les groupes de musiques jouent bruyamment et les invités accompagnés des jeunes mariés dansent. Pendant ce temps, les bouteilles (de champagne, de bière et de vin) présentes sur les tables sont débouchées. La consommation d’alcool est importante dans la région. C'est seulement par la suite que les plats sont servis.

Le plat était composé de  viande de porc, d’un pastel de papa, d’un tamal serrano et d’un rocoto relleno. Après avoir absorbé une bonne quantité d’alcool, j’ai enfin pu déguster ces délicieux plats typiques. Mais cette joie fut courte et a laissé place à la déception quand j’ai compris que nous n’allions rien manger d’autre pendant plusieurs heures. C’est en effet beaucoup plus tard que le gâteau est servi.

Pendant le repas, la musique fut un peu plus discrète et, par trois fois, des artistes ont interprété des danses typiques de la région.

Après avoir mangé, des danseurs ont apporté des cadeaux (des caisses de bière et de la viande de porc) aux « padrinos » pour les remercier. Ensuite, les invités ont formé de longues queues pour remettre leurs cadeaux aux jeunes mariés. Les padrinos sont les premiers à les remettre. Ceux-ci ont l'habitude d'offrir des meubles, de l’électroménager et même des voitures ! Les familles des mariés suivent. Ils vont alors rentrer en compétition et mesurer leur statut social et économique. Des billets sont placés sur la poitrine des mariés. Enfin, le reste des invités remettent leurs cadeaux.
Il est courant d’offrir des colonnes de caisses de bière.

Valse des mariésValse des mariés Viande de porc, tamal, pastel de papa et rocoto rellenoViande, tamal, pastel de papa et rocoto relleno Danses typiques de PunoDanses typiques de Puno
Danses typiques de PunoDanses typiques de Puno Remise des cadeauxRemise des cadeaux